Conférence sur le rôle des Collectivités Territoriales dans la lutte contre changements climatiques et la mise en œuvre de politiques environnementales

Regards sur l’Afrique Subsaharienne et le Maroc.

 

La  lutte contre les changements climatiques est devenue aujourd’hui une urgence planétaire. Parmi les acteurs qui entreprennent des initiatives afin de réduire les impacts négatifs sur l’environnement et le climat, se trouve l’Etat. En effet, cet acteur majeur de la lutte contre les changements climatiques joue un rôle essentiel de régulateur car il encadre le fonctionnement des autres acteurs de la société (entreprises et citoyens en particuliers) mais aussi à travers les stratégies et politiques nationales qu’il mène ou encore à travers les différentes lois et règlements qu’il met en œuvre. 

 

Mardi 8 novembre à 14h00

dans l'Agora

Stand MedCOP Climat

Zone verte.


Cependant, l’Etat centralisé est de moins en moins capable de lutter efficacement contre les changements climatiques et de moins en moins compétent pour prendre des initiatives d’atténuation ou d’adaptation. L’Etat décentralisé et déconcentré est aujourd’hui la forme la plus efficace pour mener cette lutte, si tous les moyens et pouvoirs nécessaires (financiers, administratifs, législatifs…) sont attribués pleinement à ces collectivités territoriales. 

L’Afrique est le continent qui pollue le moins mais qui reste le plus affecté par les changements climatiques. Il est donc important pour tous les Etats d’entreprendre des mesures d’adaptations et d’atténuations en vue de lutter contre ces dérèglements. Or, selon les Etats, les niveaux de marge de manœuvre plus ou moins importants. Et selon les niveaux de décentralisation des pouvoirs et des moyens, les collectivités territoriales pourront mener des politiques de lutte contre les changements climatiques plus ou moins efficaces. 

Lors de cette conférence, les intervenants donneront un aperçu sur la situation de la décentralisation en Afrique subsaharienne et au Maroc dans le domaine de la gouvernance environnementale locale avec des exemples de cas concrets. L’objectif est de démontrer que les Etats les plus décentralisés sont les plus efficaces pour lutter contre les changements climatiques et mettre en œuvre des politiques. 

 

Intervenants : 

  • Dr. AMILAT Hassan (à confirmer), Secrétaire Général de la Maison de l’Elu de Marrakech

o        Présentation MDE et Partenariat KAS-MDE

o        Aperçu sur la décentralisation au Maroc et la Région Marrakech-Safi

  • Dr. REIFELD Helmut, Représentant Résident au Maroc de la KAS

o        Présentation KAS et KAS Maroc

o        Positionnement politique et ambitions du Maroc sur les questions environnement climat énergie

  • Dr. RUPPEL Oliver Christian, Directeur du Programme régional sur les politiques climatiques et la sécurité énergétique en Afrique Subsaharienne.

o        Décentralisation et lutte contre les changements climatiques en Afrique 

o        Rôle des collectivités territoriales en Afrique

o        Exemples de situations

  • Dr. CHAKRI Saïd, Consultant expert en changements climatiques

o        Rôle des collectivités territoriales marocaines 

o        Aperçu des mesures dans la Région Marrakech-Safi et Tanger-Tétouan-Al Hoceima

o        Exemples de situations

 

http://www.kas.de/marokko/fr/

http://www.facebook.com/kas.rabat/